10/01/2019 - Tintin : 90 ans à courir le monde

Pour célébrer le 90e anniversaire de Tintin, l'association Alpart a organisé une soirée “Tintin : 90 ans à courir le monde” le jeudi 10 janvier 2019, 19 h, à l'Hôtel Helvétie de Montreux. Au programme : nous avons eu le privilège d’assister à une conférence passionnante de Bernard Matthey-Doret sur les nombreuses traductions des albums d’Hergé, illustrée d’anecdotes sur les transpositions des "Aventures de Tintin" dans plus de 115 langues étrangères et dialectes. Le vin d'honneur a été offert par la Commune de Montreux, en présence de M. le Syndic Laurent Wehrli et de M. Olivier Gfeller, Conseiller municipal et Député. La soirée s’est poursuivie par une collation conviviale : la traditionnelle soupe de chalet et les meringues de la Gruyère.
 

©  Dan Ottiger Dumitrescu

© Dan Ottiger Dumitrescu

 
21/10/2018 - Assemblée générale à Aigle

L’assemblée générale 2018 de l'association Alpart s’est tenue dans le cadre exceptionnel du château d'Aigle. Un carton représentant le capitaine Haddock en Bacchus, dessiné par notre membre d’honneur Mibé, invitait les membres de notre association à se retrouver le dimanche 21 octobre 2018 à Aigle, dans le Chablais vaudois, une région assurant la liaison entre les cantons de Vaud et du Valais. Une cinquantaine de personnes se rejoignirent en début de matinée pour un petit-déjeuner bienvenu avant de se rendre au château d’Aigle qui abrite le Musée de la vigne, du vin et de l’étiquette. C’est avec un grand intérêt que les visiteurs découvrirent ce château médiéval et ses multiples collections autour du vin. Les étiquettes connurent un succès particulier, chacun essayant de repérer celles dues au talent de dessinateurs de BD connus. Un apéritif servi par un vigneron local acheva de nous mettre en appétit pour le repas qui s’ensuivit.

Tout le monde se réunit ensuite dans une salle du château pour l’assemblée générale que notre nouveau président mena de main de maître. Dans son introduction, Jean Rime eut une pensée pour notre membre et ami Plinio Crivelli, artisan du Musée du vin, de la vigne et de l’étiquette, avec lequel cette journée avait été préparée mais qui, touché par des ennuis de santé, avait dû renoncer à être parmi nous. Deux membres d’honneur furent proclamés cette année, Francis Antoine Niquille et Eric Dafflon tant pour le travail réalisé au sein du comité de 2005 à 2017 que pour ce qu’ils ont apporté à la reconnaissance de l’œuvre d’Hergé et ce qu’ils continuent à amener à l’association. Francis, à qui revint l’idée d’organiser cette AG à Aigle, fut en outre proclamé président d’honneur sous les applaudissements mérités des membres présents. La journée s’acheva avec une conférence fort intéressante sur les étiquettes et les affiches dans la BD et l’œuvre d’Hergé présentée par Ariel Herbez.

 
09-13/05/2018 - Voyage culturel du côté de Vargèse...

Vous rappelez-vous le début de Tintin au Tibet à l’hôtel des Sommets, situé dans la station fictive de Vargèse ? Du 9 au 13 mai, Alpart proposa à ses membres un voyage « Énigmes et Aventures » sur les traces de cet épisode en Savoie, avec un détour par l’Isère, la Drôme et le Lyonnais. Tous les sens furent mis en émoi pour le plus grand plaisir des participants. La pleine organisation de ce voyage fut confiée à notre ancien président, Francis Antoine Niquille.

Une vingtaine de membres d’Alpart se retrouvèrent au matin du 13 mai pour mettre un premier cap sur la ville de Romans-sur-Isère avec la visite du Musée international de la chaussure avant de se diriger vers Tain-l’Hermitage pour y déguster les chocolats de la fabrique Valrhona. Le lendemain, nous eûmes l’occasion de visiter le Palais idéal du facteur Cheval à Hauterives dans la Drôme. L’itinéraire choisi nous offrit l’opportunité de passer par Chabeuil afin d’y admirer la superbe fusée lunaire se dressant au centre d’un giratoire spectaculaire.

Le vendredi, nos papilles gustatives furent à l’honneur puisque nous fûmes reçus à Valence par le chef Anne-Sophie Pic et son équipe pour un atelier de cuisine et un repas fort appréciés, avec mention spéciale pour le dessert recouvert des portraits de Tintin et de Milou particulièrement réussis.

Nous passâmes le jour suivant dans le petit village médiéval de Pérouges, en région lyonnaise, où nous pûmes exercer nos talents de graveur sur carton, chacune et chacun repartant avec sa reproduction de la toute première case de Tintin au Tibet. Nous nous mîmes ensuite sérieusement sur les traces de Tintin et gagnâmes Saint-Gervais (Vargèse ?) pour y passer la nuit dans un établissement confortable, même s’il n’y existe malheureusement aucun hôtel des Sommets ! Nous passâmes le dimanche à Chamonix, non loin du glacier du mont Blanc, avant de regagner notre pays, terme d’un voyage particulièrement réussi.

 
26-28/01/2018 - Brocante de la Gruyère

Savez-vous que c’est en Suisse qu’Hergé a lu plusieurs œuvres de Saint-Exupéry, dont il a apprécié le langage empreint d’humanité ? L’écrivain-aviateur, lui, a vécu à Fribourg deux ans, entre 1915 en 1917. Et nombreux sont ceux à avoir rapproché Tintin et le Petit Prince… C’est ce parallèle qu’a décidé d’illustrer l’association Alpart sur son stand à la Brocante de la Gruyère à Bulle (26-28 janvier), partagé avec les Éditions Montsalvens. Les deux œuvres iconiques du XXe siècle se seront ainsi croisées dans des vitrines présentées par Jean-Michel Paccaud, David Bolliger et Eric Dafflon où ont été déclinés, d’une part, les liens d’Hergé avec les thèmes de l’aviation et du désert chers à Saint-Exupéry et, d’autre part, les nombreuses adaptations de la vie et de l’œuvre de Saint-Ex sous forme de bande dessinée. Notre membre d’honneur Joseph Comba, traducteur de L’Afére Tournesol et tout récemment du Piti Prinhyo, nous a fait le plaisir de sa présence.

 
25-26/11/2017 - Rencontres Rire avec Hergé (Nyon et Gland)

Comme ce fut le cas en 2015, Alpart était à nouveau partenaire de l’événement tintinophile de la Côte initié par Alberto Mastelli et son association littéraire La Page cornée. Un programme haut en couleur organisé cette année, grâce au concours de nombreux bénévoles, sur deux jours et sur deux lieux différents : le samedi 25 novembre au Musée du Léman à Nyon, sur la trajectoire même empruntée par Tintin dans L’Affaire Tournesol, et le lendemain au Théâtre de Grand-Champ à Gland. Aux dires des participants et des médias, les conférenciers invités étaient à la hauteur de l’événement, consacré à la dimension comique de l’œuvre d’Hergé. Jacques Hiron nous a régalés de divulgations aussi amusantes que précises sur les inventions du professeur Tournesol. Renaud Nattiez a décortiqué les jeux de langage parsemés dans les Aventures. Exem nous a émerveillés en nous révélant les coulisses de son affiche hergéo-chaplinesque. Ludovic Schuurman nous a convaincus, extraits vidéo à l’appui, des multiples parallèles entre les œuvres des deux maîtres. Notre président a également mis la main à la pâte, avec une conférence sur le récit de L’Affaire Tournesol, entre suspense et gags, et un portrait d’Hergé humoriste. Histoire de prolonger le thème du rire, le jeune « Abdallah » – pardon : Noé – s’est distingué par ses farces au moment de présenter les intervenants ! L’événement s’est achevé dans la bonne humeur avec une table ronde animée par Daniel Bujard (journaliste et président de La Page cornée), lors de laquelle l’archéologue et humoriste Laurent Flutsch, l’éco-explorateur Raphaël Domjan, le dessinateur de presse Gérald Herrmann et le « métatintinologue » Olivier Roche ont débattu de leurs visions du rire hergéen. Leur dialogue a été ponctué d’interventions remarquées de Bianca Castafiore, alias la comédienne Julie Bellot Annen, qui avait également conçu des animations pour les enfants : escape room imitant l’évasion des cales du Karaboudjan, fabrication d’une maquette de sous-marin requin et ateliers de dessin. Une exposition éphémère baptisée « R&G – Rires et Gags chez Hergé », concoctée par Jean-Michel Paccaud, complétait ce beau programme avec un coup de projecteur sur Quick et Flupke et autres sketches dessinés par Hergé.

22/10/2017 - Assemblée générale autour d'Hergé et Chaplin

La dernière assemblée générale présidée par Francis Antoine Niquille a eu pour cadre deux endroits particulièrement choisis de la Riviera vaudoise, liés à un grand maître du rire qu’admirait Hergé : le Chaplin’s World établi à Corsier-sur-Vevey, où l’acteur vécut de 1952 jusqu’à sa mort en 1977, et le Modern Times Hotel qui lui est également dédié. Tout un symbole, quarante après sa disparition et la veille de Rencontres Rire avec Hergé co-organisées par Alpart. D’ailleurs, le rendez-vous lémanique entre le cinéaste et le dessinateur imaginé par Exem pour le carton d’invitation de l’AG illustrera aussi les futures Rencontres ! Cette belle affiche (reproduite à la p. 4) annonçait l’assemblée la plus fréquentée depuis la création de l’association. Fut-ce dû au choix de l’endroit, au programme de l’AG avec Arnaud Bédat en hôte d’honneur ou au changement de présidence au sein de notre amicale de tintinophiles ? Allez savoir.

Après un petit déjeuner pris à The Tramp, le restaurant du musée, puis une visite guidée du manoir de Ban, résidence historique de Chaplin, et des décors reconstitués de ses films emblématiques, nous posions notre hydravion à proximité du Modern Times Hôtel où un apéro généreux et un repas copieux nous attendaient avant l’assemblée. Puis un vrai feu d’artifice avec une partie officielle menée tambour battant, des hommages émouvants au président sortant et l’élévation au rang de membre d’honneur de l’égérie de l’association, la jeune Valentine Brenet. Le dessin offert par Valentine à « Fan », inspiré par la célèbre case du Lotus bleu que vous retrouvez ici en quatrième de couverture, émut celui-ci jusqu’aux larmes, d’autant plus que – sans concertation ! – la même vignette avait été choisie pour le tableau que le comité avait commandé à l’artiste veveysan Corentin Meige, ami de Francis. Un « arc-en-ciel dans le cœur », comme dirait Tchang, pour celui qui aura mené la barque d’Alpart durant douze ans. Des applaudissements nourris sont également réservés à Eric Dafflon, autre membre du comité depuis les débuts de l’association, l’homme rôdé de la mise en espace de nos expositions et autres stands, qui a décidé de se mettre aussi en retrait. La fête se conclut par un dialogue avec celui qui rencontra Tchang (le vrai !) il y a une trentaine d’année lors de l’émission TV francophone La Course autour du monde et qui le fit venir en Suisse (voire notre revue de 2013). Grand reporter à L’Illustré, Arnaud Bédat combla cette assemblée avec sa verve légendaire, son humour et son sens inné de la répartie.

08/04/2017 - Participation aux 1res Rencontres culturelles de l’Équinoxe

Du 7 au 9 avril s’est tenue la première édition d’une nouvelle rencontre bisanuelle organisée par les Éditions Montsalvens, à la galerie Trace Ecart de Bulle. Invitée d’honneur, l’association Alpart a eu le plaisir de retrouver un lieu que qu’elle connaissait déjà puisqu’elle y avait verni dix ans plus tôt une exposition de l’Atelier du Radock. Notre membre d’honneur Mibé, l’un des fers de lance dudit Atelier, a d’ailleurs signé l’affiche de la nouvelle manifestation. Jean-Michel Paccaud y a présenté des pièces rares de sa collection sur le thème « Hergé et le livre », alors que Jean Rime y a prononcé une causerie apéritive intitulée « Hergé et la littérature ».

27-29/01/2017 - "Tintin au pays des Soviets" à la Brocante de la Gruyère

Alpart voulait marquer le lancement des aventures nouvellement colorisées de Tintin au pays des Soviets. Mais comme l’album n’est disponible que depuis le 11 janvier, lendemain de l’anniversaire du personnage, nous avons exceptionnellement renoncé à la pourtant traditionnelle fête de Tintin le jour J. Finalement, la célébration de cette sortie événementielle est programmée durant la brocante de la Gruyère, du 27 au 29 janvier. Avec en prime quelques vitrines présentant des documents rares autour du premier album d’Hergé, notamment Le Petit Vingtième du 10 janvier 1929 et l’édition originale de 1930 sortis pour l’occasion de la bibliothèque de Jean-Michel Paccaud, ainsi qu’une conférence de Jean Rime sur l’ancrage culturel du reportage inaugural de Tintin et sur les tenants et aboutissants de cette mise en couleur jusqu’ici taboue.

17/12/2016 - Assemblée générale autour de Numa Sadoul à Servion

Notre traditionnelle AG a été marquée par la présence de Numa Sadoul, l’auteur des célèbres Entretiens avec Hergé. Cette invitation fut l’occasion de mieux connaître l’homme qui se cache derrière les dessinateurs qu’il interroge – il a notamment de nombreux souvenirs d’enfance en Suisse – et de découvrir la genèse de son livre le plus connu au fil de nombreuses anecdotes. C’était aussi une forme d’hommage à un de nos membres bien trop tôt disparu cette année. Tout le monde sait que votre président connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un… Joël Pelletier, passionné de l’œuvre d’Hergé emporté en automne dernier par un mal qui ne pardonne pas, était papa d’une ancienne élève du cours de théâtre de Numa à Nice. Un message via Facebook et l’auteur des Entretiens avec Hergé avait immédiatement accepté de venir en Suisse, au théâtre Barnabé à Servion, un lieu symbolique quand on sait que notre invité est également metteur en scène.

Avant cette séquence « Tintin et lui : entretien avec Numa Sadoul » animée par Jean Rime, le président a salué la mémoire d’une autre disparue, notre marraine Alice Mantel, partie vers l’au-delà à plus de 90 ans. Plus réjouissant : l’assemblée a officiellement intronisé un nouveau membre du comité en la personne de David Bolliger qui nous avait, dans les faits, déjà rejoints depuis quelques mois. Il prend désormais en charge la tenue des comptes, la gestion administrative de l’association et le site Internet. Lors de cette assemblée furent aussi proclamés deux nouveaux membres d’honneur (un, rétrospectif, pour 2015 et un pour 2016) : David von Arx, gérant de l’Hôtel Helvétie, pour l’accueil toujours au top qu’il nous réserve dans son établissement, et Numa Sadoul pour son apport à la connaissance de l’œuvre et de la vie d’Hergé.

Les after et autres surprises présidentielles ont à nouveau conquis les hôtes d’un jour. Démonstration de l’imposant orgue de cinéma, rescapé de l’époque du muet et choyé aujourd’hui par l’inénarrable Barnabé : des extraits de films comiques, sonorisés grâce à l’instrument, nous ont plongés tout droit dans les situations cocasses qui ont formé l’humour du jeune Hergé. Spectacle de claquettes et percussion par un duo aussi synchronisé que les Dupondt. Remise enfin d’un chèque de 2016 francs, récoltés grâce aux ventes de dessins de la Saison du 9e Art, en faveur de l’hôpital de Lukla au Népal, action humanitaire que nous avions initiée en 2007 déjà. Sans oublier de délicieux macarons dédiés – éphémèrement – au génie graphique d’Hergé !

13/12/2015 - La Saison du 9e Art se poursuit, entre lac et montagnes

Après une inauguration festive le 14 novembre dernier, une table ronde et un week-end de brocante, la Saison du 9e Art poursuit son programme d’événements et de rencontres autour de la bande dessinée suisse et internationale.

Les expositions présentées dans les salons de l’hôtel Helvétie seront prolongées jusqu’au 7 février 2016 et seront ponctuées par deux journées thématiques.

L’Affaire Cornavin avec Exem
(20 décembre 2015, 14h30)

Né à Genève en 1951, Emmanuel Excoffier, dit Exem, est un dessinateur connu bien au-delà des frontières helvétiques, en particulier pour son personnage parodique de Zinzin. Ce « jumeau maléfique » de Tintin est né sous son crayon au moment de la mort d’Hergé, pour un numéro d’hommage de la revue Tout Va Bien-Hebdo, et a contribué à lancer sa carrière. Alors qu’il venait de se remettre au dessin en autodidacte, il en fait bientôt sa profession, sous des formes variées : bandes dessinées bien sûr, mais surtout, avec la touche BD, affiches, dessins de presse, illustrations en tout genre et sur tous supports. Influencé par les grands maîtres de la ligne claire, mais aussi par des créateurs aussi divers que Borges, Dubout, Jacovitti ou Cassandre, son art méticuleux et très réfléchi, parfois irrévérencieux mais toujours respectueux, est caractérisé par un usage vertigineux de la citation graphique, par lequel il multiplie les références, les croise et les fait miroiter.

Ouverte à partir du 20 novembre, l’exposition montée dans le cadre de la Saison du 9e Art montreusienne témoigne de ce goût pour les jeux de miroir. "L’Affaire Cornavin" réunit six dessins grand format réalisés pour célébrer la nouvelle gare de Genève et irrigués d’allusions à L’Affaire Tournesol dont la séquence de l’arrivée de Tintin à Genève a paru dans le journal Tintin en 1955, soit il y a tout juste 60 ans.

Dans la conférence qu’il donnera pour inaugurer cet accrochage, Exem dévoilera les coulisses de ces compositions qui font dialoguer, bien davantage qu’il n’apparaît au premier coup d’œil, la mémoire des albums d’Hergé et l’architecture du bâtiment fraîchement rénové.

 


« Montagnes » avec Nicole Niquille et Bernard Pichon
(10 janvier 2016, 14h30)

L’association Alpart célèbrera le 87e anniversaire de Tintin, né le 10 janvier 1929, en compagnie de Bernard Pichon, le célèbre journaliste voyageur qui eut l’occasion de rencontrer Hergé à plusieurs reprises, et de Nicole Niquille, guide de montagne qui a parcouru les montagnes célébrées dans Tintin au Tibet. Cette journée sera le point d’orgue de la Saison du 9e Art : la causerie « BéDédicaces : un art au seuil du 9e Art » par Jean Rime, l’un des commissaires de l’exposition du même titre à l’hôtel Helvétie, sera suivie d’un dialogue avec Bernard Pichon et Nicole Niquille sur Hergé, mais aussi sur les montagnes, entre Alpes et Himalaya, qu’affectionnent tant le père de Tintin et bien d’autres auteurs de bande dessinée. « Montagne(s) » : voilà justement le thème d’un atelier-concours de BD pour les jeunes dirigé par le dessinateur Mibé durant tout le mois de décembre, dont le palmarès sera dévoilé au cours de la journée. Enfin, les dessins de Mibé, Pet, Roulin, Calza, Maret et Alex exposés dans le 9e Art Café seront vendus en faveur de la Fondation Nicole Niquille Hôpital Lukla – Népal, projet humanitaire que l’association soutient depuis sa création il y a dix ans.

Les expositions de la Saison sont ouvertes de 11 h à 18 h.

04-06/11/2016 - Alpart à la Foire d'antiquités et brocante de Neuchâtel

Pour nous qui sommes habitués aux magnifiques brocantes de la Gruyère et de Payerne organisées par notre ami Fernand Plumettaz, participer pour la première fois à celle de Neuchâtel était une expérience nouvelle. Ce fut là encore un grand succès et un plaisir de rencontrer plein de gens formidables du côté de Neuchâtel. Merci à Yvette von Känel, son initiatrice, pour le bel espace mis à notre disposition. Jean-Michel Paccaud nous présentait une belle brochette de réalisations autour de la publicité dans l’œuvre d’Hergé.

24-29/05/2016 - Voyage culturel à Saint-Nazaire et Bordeaux

Pari risqué, mais pari gagné pour ce troisième voyage culturel des amis suisses de Tintin. Après Cheverny 2012 et Louvain-la-Neuve 2014, direction Saint-Nazaire, autre lieu mythique des Aventures de Tintin et point de mire d’un véritable tour de Gaule tintinophile pour les vingt et quelques enthousiastes embarqués dans l’aventure, du 24 au 29 mai : six jours où les images en disent davantage que les mots. Partis de Bulle, berceau de l’association Alpart, nous sommes d’abord passés par Beaune, pays de la vigne et de la moutarde, avant de rejoindre Blois, cité de la magie et de la bande dessinée où nous avons assisté à une conférence de Patrick Mérand, auteur de plusieurs ouvrages sur Hergé, à la Maison de la BD.

De là, notre fidèle chauffeur Carlos nous a conduits à bon port, celui de Saint-Nazaire. La visite des entrailles de ce lieu emblématique des 7 Boules de cristal dut hélas être annulée en raison des grèves qui paralysaient le pays, mais un crochet dans les marais de Guérande fut une alternative heureuse à ce léger désagrément. En ville et aux abords de l’Hôtel de la Plage, filmé dans Les Vacances de Monsieur Hulot, Jean-Claude Chemin, le président de l’association Les 7 Soleils (allusion au double album Les 7 Boules de cristal et Le Temple du Soleil), nous fit marcher sur les pas de Tati et de Tintin sur le littoral atlantique. Le soir, face à la mer à l’Hôtel de la Plage, Jean Rime évoqua un autre Hôtel de la Plage, celui fréquenté par Hergé sur les rives lémaniques, lors d’une rencontre avec la grande famille des 7 Soleils ponctuée par un agréable repas partagé en commun dans ce cadre enchanteur.

Après les mouettes de Saint-Nazaire, les pélicans de Bordeaux. Plus précisément les Pélicans noirs, l’association des tintinophiles du lieu. En raison d’un agenda très chargé, leur président d’honneur (et accessoirement maire) Alain Juppé délégua Fabien Robert, son adjoint en charge de la culture et du patrimoine, pour nous recevoir dans le grand salon de la monumentale mairie. Le tram nous amena ensuite vers l’esplanade Tournesol sur le front de mer. Une soirée « premier grand cru classé » au château Malartic-Lagravière compléta cette journée entre océan et œnologie qui n’eût pas déplu au capitaine Haddock. C’est Antonin Michel, l’un des plus grands scrabbleurs de tous les temps, qui nous ouvrit les portes de cet endroit exceptionnel du vignoble bordelais.

Quittant l’Aquitaine pour nous rendre dans le Lyonnais, nous fîmes une halte bienvenue du côté de Bergerac et voguâmes de concert sur une gabarre, sorte de bateau à fond plat, sur la paisible Dordogne. Thiers et ses coutelleries puis Chazelles-sur-Lyon et ses chapeaux furent les ultimes étapes françaises de ce voyage culturel et gastronomique. Enfin, retour sur le plancher des vaches pour atterrir en douceur à Gland, à « notre » Hôtel de la Plage où naquit en quelque sorte L’Affaire Tournesol. Nous attendaient nos membres d’honneur les Paracchini qui n’avaient pu se joindre à ce voyage qui devrait rester gravé dans la mémoire de tout un chacun.

10/01/2016 - Montagne(s), avec Nicole Niquille et Bernard Pichon (clôture de la Saison du 9e Art)

C’est à dessein que nous avions choisi le 10 janvier 2016, 87e anniversaire de Tintin, pour la clôture « officielle » de la Saison du 9e Art – « officielle » parce que nous savions que celle-ci serait en fait prolongée jusqu’au 7 février 2016. En compagnie de Bernard Pichon, le journaliste qui a connu et interviewé Hergé à plusieurs reprises, et de la présidente de la Fondation Nicole Niquille – Hôpital Lukla que nous soutenons, nous vécûmes un grand moment d’amitié et de convivialité en présence de Jean-Baptiste Piemontesi, ministre montreusien de la culture et du tourisme. Ce fut aussi l’occasion de proclamer le palmarès de l’atelier-concours organisé pour les jeunes et de vernir l’exposition de leurs réalisations. Félicitations réitérées aux douze dessinateurs en herbe qui ont participé à l’événement, coachés par un Mibé au mieux de la forme. La gagnante, la jeune Veveysanne Apolline Rajaonarivo, fit l’objet d’un joli reportage dans l’hebdomadaire Le Régional. La vente des œuvres des dessinateurs de presse qui nous avaient accompagnés tout au long de cette belle Saison du 9e Art permit de remplir la cagnotte en faveur de la Fondation Nicole Niquille.

15/11/2015-10/01/2016 - La Saison du 9e Art (Montreux)

Combien de bandes dessinées au pied des sapins cette année ? Pour tous les "jeunes de 7 à 77 ans", la BD a un parfum d’enfance et chacun se souvient des albums fiévreusement déballés le matin de Noël. À l’occasion de ses dix ans, l’association Alpart a proposé un programme varié d’expositions et d’activités pour célébrer la bande dessinée, et notamment l’œuvre d’Hergé. Personne n’a été oublié : les familles et le grand public ont retrouvé avec bonheur les classiques du 9e Art dans l’ambiance chaleureuse des fêtes, alors que les inconditionnels ont découvert des œuvres méconnues et des pièces de collection !

B%c3%a9D%c3%a9dicace%2013(1).jpg


PROGRAMME COMPLET :
 
3 expositions de la Saison du 9e Art

  • Noël, jeux et jouets autour de l’œuvre d’Hergé

    Hergé a réalisé de nombreuses illustrations sur le thème de Noël, étonnantes et parfois même spectaculaires. Les visiteurs découvriront notamment la série exceptionnelle, et très rarement montrée dans sa continuité, de ses cartes de vœux personnelles, dans lesquelles il laissait libre cours sa fantaisie et à sa virtuosité. À travers les premiers jeux et jouets dérivés de l’univers de Tintin, souvent offerts en fin d’année, les enfants pouvaient vivre de nouvelles aventures avec leur héros favori. Ces amusements d’antan sont entre-temps devenus des objets de collection. Une déclinaison des plus recherchés d’entre eux ravit petits et grands !

  • Nat Neujean, sculpteur : une "nouvelle dimension" pour Tintin

    Nat Neujean, artiste belge né en 1923 et reconnu internationalement, a réalisé avec l’accord d’Hergé un ensemble de sculptures et de statues en bronze d’une expressivité saisissante, dont un Tintin grandeur nature. Ces œuvres d’exception sont montrées en Suisse pour la première fois.

  • BéDédicaces, une autre histoire de la bande dessinée

    La dédicace de bande dessinée a un statut ambigu. Adulée par les fans, décriée par certains auteurs, elle reflète la situation de cet « objet culturel non identifié » que reste la BD. À travers un accrochage inédit d’une soixantaine de dédicaces originales, le public retrouve avec bonheur, dans le trait vivifiant de leurs auteurs, des personnages aussi connus que Tintin, Spirou, Obélix, Lucky Luke ou encore Titeuf.

    Le public découvre en outre un diaporama retraçant les 10 ans d’Alpart ainsi que des idées cadeaux pour Noël.

2 expositions temporaires : cartes blanches aux auteurs romands

  • Du dessin de presse à la bande dessinée : six dessinateurs romands – Alex, Calza, Maret, Mibé, Roulin et Pet

    Du 14 novembre 2015 au 9 janvier 2016, rencontre avec les artistes le 22 novembre.

L'Affaire Cornavin avec Exem
Du 20 décembre au 7 février, vernissage et conférence d’Exem le 20 décembre

6 rencontres et conférences

  • 14 novembre 2015, 11h : « Tintin au Tibet : une œuvre d’art ? », conférence par Olivier Rumpf, dans le cadre de l’assemblée générale d’Alpart.

  • 14 novembre 2015, 12h : Inauguration officielle de la Saison du 9e Art.

  • 22 novembre 2015, 14h30 : Table ronde « Du dessin de presse à la bande dessinée » avec les dessinateurs Alex, Calza, Maret, Mibé, Roulin et Pet, animée par Patrick Vallélian, rédacteur en chef de Sept.info.

  • 5-6 décembre 2015, 11h – 20h : Au paradis des chineurs et des collectionneurs : bourse et marché de la BD d’occasion.

  • 20 décembre 2015, 14h30 : « L’affaire Cornavin », conférence d’Exem et vernissage de son exposition.

  • 10 janvier 2016 : Anniversaire de Tintin – Fête de clôture de la Saison du 9e Art, en présence de Bernard Pichon et Nicole Niquille.

5 Ateliers-concours pour les jeunes

Tous les mercredis du Marché de Noël de Montreux, une véritable initiation à la BD ! Encadrement par des dessinateurs professionnels (uniquement sur inscription : alpart@webfan.ch). Palmarès et exposition des œuvres le 10 janvier lors de la fête de clôture.

14/11/2015 - Assemblée du 10e anniversaire

Pour celles et ceux qui s’en souviennent, notre association a été créée un certain 14 novembre 2005 dans les anciens ateliers CESA à Bulle. Notre traditionnelle assemblée générale a eu lieu dix ans jour pour jour après l’acte de fondation, le samedi 14 novembre 2015 à l’Hôtel Helvétie de Montreux, en ouverture de l’événement phare que nous organisons cette année : la Saison du 9e Art (voir pages suivantes). Outre le plaisir de découvrir en primeur les nombreuses expositions organisées à cette occasion, les membres d’Alpart eurent le plaisir d’écouter une conférence d’Olivier Rumpf sur Tintin au Tibet. Le syndic de Montreux nous gratifia d’un discours très tintinophile, en présence des collectionneurs de Suisse et de Belgique ayant prêté les pépites exposées dans les vitrines de la Saison.

21/08/2015 - Alpart hôte d'honneur de la Fête du livre de Saint-Pierre-de-Clages

C’est lors de la Fête du Livre de Saint-Pierre-de-Clages de 2010 que notre association, jusqu’alors limitée à son comité d’orgnaisation, s’était ouverte au public. Nous n’étions que quatre membres et nous sommes maintenant près de quatre cents ! Tout un symbole. Pour cette deuxième participation, le stand d’Alpart dévoilait une sélection des multiples traductions des albums de Tintin dans des langues étrangères ou dialectes parfois inattendus. Le chinois, l’arabe (avec dessins inversés pour respecter le sens de la lecture), mais aussi le patois gruérien, le Bärndütsch, le romanche ou le latin n’ont plus de secret pour Tintin ! Ce choix d’albums, parmi des centaines de traductions dont certaines sont devenues introuvables, faisaient partie de la collection de Jean-Michel Paccaud.

Le public put aussi rencontrer les dessinateurs de l’Atelier du Radock, le collectif de parodistes romands de l’œuvre d’Hergé : Mibé, Calza et Roulin qu’on ne présente plus. Roulin fut l’auteur de sympathiques caricatures pour le plus grand plaisir du public et même du ministre valaisan de la culture. Sans compter les excellents contacts avec nos amis du Village du Livre, sa présidente Dominique Fournier et son équipe, qui ont pris langue avec Mibé pour la réalisation de l’affiche 2016 à l’occasion de la rencontre internationale des Villages du Livre. Encore un autre symbole.

03-05/07/2015 - Alpart à Delémont'BD

Après la Brocante de Pâques à Payerne et les Rencontres Hergé à Gland, l’association Alpart participait à la première édition du tout nouveau festival de Suisse romande, Delémont’BD, du 3 au 5 juillet. L’association y tint un (Tintin…) stand où elle présenta ses activités et Jean Rime présenta au Musée jurassien une nouvelle conférence intitulée « La fusée de Tintin : entre imaginaire et réalité » en clin d’œil à l’exposition du festival « Covers from Space ». Un magnifique festival de grande qualité artistique – on a reconnu la patte de l’expert Duvanel, son nouveau directeur artistique – et une belle fête avec comme point d’orgue la présence de Zep, hôte d’honneur de la manifestation, sacré premier Grand Trissou. En plus du comité, Mibé avait aussi fait le déplacement en terre jurassienne, un peu chez lui puisque sa belle-famille y demeure.

19/05/2015 - Rencontres Hergé à Gland

Le 21 juin 2015, l'association Alpart co-organise une journée spéciale "Rencontres Hergé à Gland", en présence de plusieurs invités au nombre desquels Philippe Goddin. Cet événement s'inscrit dans le programme des festivités du 10e anniversaire de l'association Alpart.

flyer p_ 1.jpg

Fête de la musique en fanfare ici et là. Premier jour de l’été, et première édition des Rencontres Hergé à Gland, le nouveau rendez-vous tintinesque romand, organisé dans la région où Hergé passa des moments décisifs de son existence. L’initiative en revient à l’association littéraire La Page cornée, qui avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir les tintinophiles de tous bords à quelques kilomètres de Nyon, autre lieu emblématique pour les passionnés de L’Affaire Tournesol. Alpart a bien voulu être partenaire de ce bel événement et, contactés parmi nos amis, une brochette de spécialistes firent le déplacement tout exprès au Foyer du Théâtre de Grand-Champ pour une table ronde et de nombreuses conférences : Philippe Goddin, président des ADH et biographe d’Hergé, Dominique Radrizzani, le nouveau directeur artistique de BD-Fil, Luc Paracchini, témoin des séjours lémaniques d’Hergé, Alain-Jacques Tornare, historien et docteur ès parodies, sans oublier notre vice-président. Des débats animés par le critique littéraire Daniel Bujard, fondateur de La Page cornée.

Les pompiers de Nyon aussi s’étaient déplacés en voisins avec leur jeep mythique et quelques collectionneurs avaient mis à disposition des voitures anciennes représentées dans L’Affaire Tournesol. Les enfants ne furent pas oubliés, puisque des ateliers avaient été organisés pour eux, et le public, conquis, put faire le plein de livres et d’objets en rapport avec l’œuvre du Maître.

03-05/04/2015 - Alpart à la Brocante de Pâques de Payerne

Mille sabords ! Poursuivant son marathon du jubilé, l’association Alpart fut hôte d’honneur de la 15e Brocante de Pâques à Payerne du 3 au 5 avril, grâce à la générosité de son fondateur Fernand Plumettaz. Sur notre stand, les visiteurs purent découvrir nos nombreuses activités et admirer quelques pièces de la collection de Jean-Michel Paccaud, notamment diverses illustrations où Hergé a représenté la fête de Pâques. Le samedi, Jean Rime et notre nouveau membre d’honneur Mibé dédicacèrent Les Aventures suisses de Tintin ainsi que le coffret Le Radock fait son cinéma. Comme de coutume, une conférence compléta le volet culturel de cette participation. Mais ce qui restera surtout dans les mémoires, c’est l’affichage géant, sur un mur de briques, des couvertures de tous les albums, attirant incontournablement les visiteurs et séduisant toutes les générations de visiteurs. Cette mise en scène inédite confirma l’extraordinaire pouvoir de fascination que conserve l’œuvre d’Hergé.
 

2015-brocante-payerne.jpg


 


Voir ci-dessous l'article du Journal de Moudon du 26 mars 2015 :

journal de moudon 2015_03_26(1).jpg
10/01/2015 - Anniversaires de Tintin et d'Alpart à Bulle

Le 10 janvier 2015, Tintin fêtait les 86 ans de sa naissance tandis qu’Alpart entrait dans son dixième anniversaire. Ne voulant pas rompre avec une tradition désormais bien établie, l’association Alpart a démarré en ce jour symbolique sa nouvelle « saison tintinophile » placée sous le signe de son jubilé. Pas moins d’une soixantaine de curieux, membres d’hier et d’aujourd’hui, avaient accouru pour cette rencontre organisée à Bulle, berceau de l’association Alpart. Après une conférence de haut niveau de notre vice-président au centre de jeunesse Centranim, « Tintin reporter : œuvre personnelle ou mythe médiatique ? », nous nous retrouvâmes chez notre membre et ami Daniel Gumy qui nous avait ouvert les portes de sa galerie pour une petite exposition sous cadres présentant quelques documents rares et peu connus, visible ensuite jusqu’à la fin mars. Saison hivernale oblige, le thème choisi était Tintin au Tibet, éloge de la montagne et de l’amitié, l’album préféré et sans doute le plus personnel d’Hergé. Grâce aux archives ouvertes par Jean-Michel Paccaud, Les visiteurs purent découvrir sources d’inspiration, processus de création et séquences abandonnées de cette œuvre majeure du neuvième art. Ce samedi 10 janvier fut aussi l’occasion de partager un excellent repas à l’Auberge des Halles que les Alpartiens connaissent bien puisque nous y avions conclu les festivités de L’Afére Tournesol en décembre 2007. Une interview du président grossit les colonnes de La Liberté le lundi suivant, lançant officiellement le programme du dixième.

 

Affiche Gumy.jpg