Comité

 
 
Rime.JPG

JEAN RIME

président

Chercheur en littérature aux universités de Fribourg et de Montpellier, il s’intéresse depuis une vingtaine d’années aux liens entre Hergé et la Suisse. En 2003, il publiait une étude sur la publication de l’œuvre d’Hergé dans l’hebdomadaire romand L’Écho illustré, suivie dix ans plus tard d’un ouvrage de synthèse sur le sujet, Les Aventures suisses de Tintin et, en 2018, d’un essai né des activités de l’association Alpart, Bédédicaces, tout un art au seuil du neuvième art. Rédacteur de la revue Hergé au pays des Helvètes, il est régulièrement invité à donner des conférences sur Hergé en Suisse ou à l’étranger.

Paccaud.JPG

Jean-mICHEL pACCAUD

vice-président

Aujourd’hui retraité, il a enseigné durant 36 ans dans l’établissement scolaire d’Oron-Palézieux. Il s’intéresse depuis plus de trente ans à la bande dessinée avec une préférence très marquée pour toute l’œuvre d’Hergé. Plus de deux décennies de recherches lui ont permis de rassembler une collection importante des diverses réalisations du dessinateur belge.

Bolliger.jpg

David Bolliger

administrateur

David Bolliger est actif dans l’administration et le domaine social. Il collectionne les albums des aventures de Tintin depuis l’âge de 9 ans, soit depuis près de 40 ans. Il a complété sa collection de nombreux documents sur Hergé, couvrant essentiellement la période de 1979 (50e anniversaire de Tintin) à 1993 (10e anniversaire de la mort d’Hergé). Il participe également à des activités de création cinématographiques auprès d’une association.

Dafflon.jpg

ERIC DAFFLON

Il est directeur d’une entreprise active dans le domaine de la publicité. Le graphisme et l’image ont depuis toujours été un centre d’intérêt majeur pour lui, tout comme l’œuvre d’Hergé découverte dès l’enfance. Au fil des ans, le plaisir de découvrir d’autres facettes de Georges Remi lui a permis de nouer de solides amitiés parmi les amis de Tintin.

Grandjean.jpg

Alain Grandjean

Né dans la verte Gruyère, il a émigré en 1960 à Genève où il est télématicien (mariage de l’électricité, du téléphone et de l’informatique) et se consacre principalement à la formation des électriciens pour le canton de Genève. Ayant toujours préféré les livres d’images au dictionnaire, il a tout naturellement grandi avec Tintin. Il a retrouvé ses passions – la Gruyère et Tintin – en découvrant l’association Alpart à la sortie de L’Affaire Tournesol en patois. Il a eu envie de s’y investir et est fier d’en faire partie.

Guinchard.jpg

Jean-Philippe Guinchard

Ce Neuchâtelois a découvert, avant de savoir lire, la bande dessinée dans les hebdos Tintin que ses cousins lui amenaient une ou deux fois l’an. Puis ce fut Spirou, l’adolescence avec Pilote, Fluide glacial, L’Écho des savanes, (À Suivre)… et les albums, bien sûr. Il attrape le virus tintinophile en voyant un album pirate de Tintin au Tibet en langue locale sur un marché népalais. Ensuite, au début des années 1990, il rejoint des Amis de Hergé, devient collectionneur acharné de son œuvre et fait de fréquents séjours en Belgique. Il découvre Alpart à l’occasion de la sortie de L’Afére Tournesol en 2007. Après en avoir été un membre, il décide de venir épauler la sympathique équipe du comité.